Conditions de transport de devises par voyageur : cas de non résident

Coûts

Gratuit

Pièces à fournir

Dossier à introduire auprès de la BCEAO et comportant :

  • Les voyageurs non-résidents sont tenus de déclarer, par écrit, à l’entrée et à la sortie du territoire national, tous les moyens de paiement dont ils sont porteurs, lorsque leur montant dépasse la contre-valeur d’un million (1.000.000) de francs CFA
  • Les voyageurs non-résidents sont autorisés à exporter sans justification : .dans la limite de la contre-valeur de cinq cent mille (500.000) ––francs CFA, les billets de banque étrangers dont ils sont porteurs .les autres moyens de paiement établis à l’étranger ou dans les Etats membres de l’UEMOA et libellés à leur nom (lettres de crédit, chèques de voyage, etc.)
  • Les voyageurs non-résidents peuvent emporter un montant de billets de banque étrangers excédant le plafond de cinq cent mille (500.000) francs CFA, sur présentation au bureau de douane de sortie . soit d’une déclaration d’entrée de billets de banque étrangers, souscrite par le voyageur non-résident auprès du bureau de douane lors de son entrée sur le territoire national . soit d’un bordereau d’achat de billets de banque étrangers, délivré au voyageur non-résident durant son séjour dans le pays par un intermédiaire habilité, s’il a acquis ces billets auprès d’un intermédiaire habilité par débit d’un compte étranger en francs ou en euros ou par cession ou usage de moyens de paiement autres que des billets de banque étrangers, établis en son nom, libellés en devises La somme en billets de banque étrangers susceptible d’être emportée ne doit pas être supérieure à la somme des billets de banque étrangers déclarée à l’entrée ou acquise dans le pays. De cette somme, il convient de déduire les montants des billets négociés contre francs CFA et de rajouter les rachats contre francs FCFA
Partager